SURPRISE PARTI

 

Éditions Théâtrales / Prix des journées de Lyon des Auteurs de Théâtre

Avec le soutien d'ARTCENA aide à la création cat. littérature dramatique, de BEAUMARCHAIS-SACD. 

Texte sélectionné par les comités de lecture du Théâtre du Rond Point, de la Comédie Française et de la Mousson d'été. Accompagné par le collectif À Mots Découverts


Juin 2010, Reykjavik, capitale de l’Islande : l’élection municipale porte à la tête de la ville l’humoriste Jón Gnarr à l’issue d’une campagne électorale punk initialement lancée comme un canular. Pour se moquer de la langue de bois des partis politiques en place, Gnarr a créé « Le Meilleur parti », qui promet tout et surtout n’importe quoi, puisqu’aucun élu ne tient jamais ses promesses. Finalement engagé dans une démarche sincère, l’humoriste développera la démocratie directe et participative au cours de son unique mandat.

« Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux », écrivait Debord en 1967 dans La Société du spectacle. En contant cette fresque loufoque, constituée d’éléments réels et fictionnés, Faustine Noguès offre une partition théâtrale déjantée pour une distribution large et modulable. Dans cette comédie politique, on croise à la fois des fêtes de zombies et le plan de sauvegarde d’une société municipale d’électricité. Décoiffant.

EXTRAIT TEXTE

HABITANT.E 3 : Allô ? 

JON : Bonsoir, c’est Jon Gnarr à l’appareil. 

HABITANT.E 3 : Jon Gnarr ? Celui qui fait des blagues à la télé ? 

JON : Lui-même. 

HABITANT.E 3 : Est-ce que je suis en train de passer à la télé ? 

JON : Non pas vraiment.

HABITANT.E 3 : Ah…

JON : Est-ce que vous suivez la campagne municipale ? 

HABITANT.E 3 : Je regarde ça de loin. Mais oui oui, je suis un peu quand même, normalement quoi. 

JON : C’est assez ennuyeux vous ne trouvez pas ? 

HABITANT.E 3 : Non… Enfin c’est la politique quoi. 

JON : Est-ce que vous avez eu connaissance de mon site internet Le Meilleur parti ? 

HABITANT.E 3 : Quoi ? 

JON : J’ai créé un site internet qui s’appelle Le Meilleur parti. 

HABITANT.E 3 : Ah d’accord, j’avais pas compris… Non, non j’ai pas vu ça. Pardon mais pourquoi vous m’appelez en fait ? 

JON : Justement j’y venais. Au début de la campagne j’ai créé un site internet que j’ai appelé le Meilleur parti. Un site satirique pour… Ben justement pour mettre un peu d’animation dans la campagne et me moquer des candidats quoi. 

HABITANT.E 3 : Et vous appelez les gens pour qu’ils aillent sur votre site ? 

JON : Non c’est que récemment j’ai décidé de déposer une candidature officielle aux élections et j’ai besoin de signatures d’habitants de Reykjavik pour qu’elle devienne légale. 

HABITANT.E 3 : Pour être le maire ? 

JON : Oui, enfin pour me présenter. 

HABITANT.E 3 : Ah bon ! Et quel est votre programme ? 

JON : Comme on sait que les élus ne tiendront pas leurs promesses de campagne, je veux être transparent et vous promettre de ne pas tenir mes promesses. Alors l’avantage c’est que je peux mettre tout ce que vous voulez dans mon programme. Par exemple je voudrais construire un Disneyland dans l’aéroport. Ça créera beaucoup d’emplois et ça sera bénéfique pour le tourisme. L’entrée sera gratuite pour tous les habitants de Reykjavik et les personnes en recherche d’emploi pourront se faire prendre en photo avec Mickey gratuitement. 

HABITANT.E 3 : C’est un canular c’est ça ?

JON : Si vous acceptez de signer on vous offrira un badge avec le logo du Meilleur parti. 

HABITANT.E 3 : Et je devrai voter pour vous après ? 

JON : C’est conseillé mais on ne pourra pas vérifier de toute façon.

HABITANT.E 3 : Bon…euh…oui…oui, après tout pourquoi pas… Vous avez eu beaucoup de signatures ?

 

JON : Pour être honnête il n’en manque plus qu’une, plus qu’une signature, la vôtre. 

HABITANT.E 3 : Ah oui ? Si je signe là c’est bon, vous vous présentez ? 

JON : Oui. Silence. Alors ? 

HABITANT.E 3 : Oui allez OK, je vais le faire, c’est bon c’est d’accord. 

JON : Je vous remercie au nom de toute l’équipe du Meilleur parti ! 

HABITANT.E 3 : Merci à vous. 

Silence.

JON : Bon ben voilà.

Ils se regardent en souriant.

OTTARR : Alors ! Je peux vous parler de mon idée maintenant ? 

HEIDA : Ah oui alors ! 

OTTARR : J’ai inventé un nouveau concept… Ça s’appelle la musique digestive…

JON : C’est de la musique pour digérer ? 

OTTARR : Non pas vraiment. C’est plutôt de la musique qui digère… L’idée c’est d’altérer le son des instruments, et de la voix aussi, en plaçant des aliments dans les résonateurs. 

HEIDA : Par exemple chanter en mangeant des chips ? 

OTTARR : Oui ou mettre du café dans un piano. 

Ottarr débute une démonstration qui se transforme en concert de musique digestive. 

OTTARR : Donc là dans cette caisse claire j’ai mis du quinoa. 

HEIDA : Du quinoa cru ou du quinoa cuit ? 

OTTARR : Cru.

JON : Ah c’est marrant ça résonne plus trop. 

OTTARR : Non, et là dans cette flûte du miel. 

HEIDA : Eh mais fais gaffe ! Ça gicle !

JON : Pourquoi on met pas du quinoa et du miel ?

CRÉATION

Le 16 septembre 2020 au Théâtre de la Reine Blanche, Paris

Mise en scène de Faustine Noguès

EXTRAITS PRESSE

Le Matricule des Anges janvier 2020 

"Faustine Noguès a réécrit pour nous ce bouillonnement magique où pendant quatre ans s’est inventée une autre manière de faire. La pièce est construite comme une polyphonie. L’auteure fait se croiser plusieurs niveaux de langue, en forgeant une langue des politiques, absurde. Les dialogues se percutent sans cesse. Cela donne l’impression que ça fuse, que c’est le bazar tout en étant extrêmement vivant. Avec une vitalité qui donne du plaisir à la lecture de cette pièce festive, joyeuse et revigorante." Laurence Cazaux

La cause littéraire, janvier 2020

"Les répliques se chevauchent parfois entre trois différents locuteurs, c’est le laboratoire de la parole qui nous est proposé. Laboratoire de la parole des affaires publiques, ici jouée, dramatisée. N’est-ce pas le devoir du théâtre que de mettre en scène la société, pour qu’elle puisse recevoir en miroir ses inquiétudes, et qui sait ? s’améliorer par cette scène que lui tend sa propre représentation ?" Didier Ayres

Compagnie Madie Bergson

10 Villa Gagliardini 75019 Paris

France

Siret 844 910 844 00019

Licence 2-1118429

Contact : cie.madiebersgon@gmail.com